Bien acheter son mobil-home en 7 points

Bien acheter son mobil-home en 7 points

7 points essentiels pour bien acheter son mobil-home

Moins cher qu’une résidence secondaire, l’acquisition d’un mobil-home est désormais un choix que font de plus en plus de personnes. Devenir propriétaire d’un mobil-home est un investissement important qu’il ne faut pas prendre à la légère. Mais avant de profiter pleinement de votre mobil-home, vous devez avoir à l’esprit qu’il vous faudra prendre en considération ces 7 points importants :

  • 1 / L’emplacement pour votre mobil-home?
  • 2 / Les points à vérifier avant la signature d’un bail?
  • 3 / Le prix de votre mobil-home adapté à votre budget
  • 4 / Comment renouveler le contrat de votre mobil-home et dans quelles conditions ?
  • 5 / Attention aux clauses excessives
  • 6 / Louer son mobil-home
  • 7 / Comment revendre votre mobil-home

1 / L’emplacement pour votre mobil-home ?

La législation actuelle interdit, en France, d’installer un mobil-home sur un terrain privé. Vous êtes obligé de déposer votre mobil-home dans un camping, un parc résidentiel ou un village de vacances.

Votre choix sur l’endroit ou vous déposerez vos valises doit prendre en compte :

  • Les dates d’ouverture et de fermeture du lieu de votre résidence.
  • La qualité des services et des prestations proposées (piscine, sauna, animation, etc….)
  • l’attractivité du lieu. (endroit prestigieux à visiter, accessibilité à la mer, événements et festivals etc

Les places disponibles ont tendance à se raréfier car les professionnels privilégient la location qui leur est plus rentable. Prenez votre temps, l’endroit idéal n’existe pas forcement ; n’hésitez pas à demandez conseils aux autres propriétaires.

2 / Les points à vérifier avant la signature d’un bail?

Dès que vous avez fixé l’emplacement de votre futur mobil-home, il est obligatoire de signer un bail avec l’exploitant du lieu de votre futur résidence. Il est impératif de vérifier tous les points de votre contrat, notamment sa durée, les conditions de renouvellement, le prix, les prestations, les clauses qu’il comporte . Un contrat flou ne prenant pas en compte des clauses ou charges dissimulées vous exposera à des tensions futures avec l’exploitant du camping ou de votre lieu de résidence. Les exploitants de résidences d’hôtellerie de plein air sont tenus de vous fournir une notice d’information précise. Prenez le temps de prendre connaissance en détail du règlement intérieur

3 / Le prix de votre mobil-home adapté à votre budget

C’est l’exploitant du camping ou de votre lieu de résidence qui donne et arrête le prix de votre emplacement

Ce prix varie entre 2000 à 5000 euros par an. Des frais d’installation peuvent être facturés en supplément (calage, branchement …). Puis s’ajoutent enfin les frais courants (eau, électricité, gaz)

4 / Comment renouveler le contrat et dans quelles conditions. ?

La majorité des contrats ont une durée d’un an renouvelable (non tacitement). L’exploitant est tenu de faire savoir au locataire, trois mois avant le terme, s’il souhaite proposer un nouveau contrat avec de nouvelles conditions ou s’il souhaite renouveler le dernier contrat sous les mêmes conditions. En cas de refus par le locataire de signer un nouveau contrat, celui-ci devra prendre en charge le déplacement de son mobil-home à un autre endroit. Vous pouvez consultez le site de la Fédération Française des campeurs, caravaniers et camping-caristes, (FFCC)

5 / Attention aux clauses excessives

Attention certaines anomalies ont été constatées de la part des exploitant par la DGCCRF (Direction générale de la concurrence, de la consommation, et de la répression des fraudes :

Réduction des obligations de l’exploitant, réduction des droits du locataire, règlement des litiges déséquilibrés. Ces pratiques ne sont pas généralisées mais de cas de doute, demandez conseil auprès de la DGCCRF.

6 / Louer son mobil-home

Vous devez en premier lieu vérifier dans votre contrat avec votre exploitant, si vous avez le droit de louer votre mobil-home. Vérifier notamment si la location doit passer par l’intermédiaire de l’exploitant et si ce dernier peut vous facturer ce service ou prendre un pourcentage sur le montant de vos loyers.

7 / Comment revendre votre mobil-home ?

Revendre son mobil-home n’est possible qu’avec l’accord du gestionnaire de votre lieu de résidence.

Si ce dernier refuse la vente, il vous reste la possibilité d’effectuer la vente hors camping ou hors lieu de résidence. Cette solution n’est pas la plus pratique et engendrera des frais supplémentaires pour déplacer votre mobil-home.

Fermer le menu
Praesent elit. mi, dapibus fringilla suscipit ut diam nec justo